Projection de « La Revanche d’une CycloCigale » : 2 dates à venir!

Le reportage vidéo « La Revanche d’une CycloCigale » (55 min) est programmé prochainement en Belgique et en France (bien évidemment toujours suivi d’un échange avec le public) :

- Ce jeudi 18 septembre, à Lasnes (Belgique) : à 20h30, dans la salle attenante au bistro-restaurant La Tartine (2 rue de l’Eglise, 1380 Lasnes)
Infos / réservations : maud@collectifs.net

- Au festival de voyage « Le Grand Bivouac » à Albertville les 17-18-19 octobre 2014 :
Vendredi 17/10 à 20h30 ; samedi 18/10 à 14h ; dimanche 19/10 à 15h.
Sélection pour le Prix du Jury dans le cadre des « Premiers pas de l’aventure ».
Plus d’infos : http://www.grandbivouac.com

- -

Et pour + d’infos sur ce qu’est devenue la Cigale (et un remaniement de ce site) ?
Eh bien vous devrez attendre que je freine ce satané rythme de fourmi de ces derniers jours ! ;-)

Hasta pronto Cigarritas !
La CycloCigale… parfois un peu trop au rythme des fourmis !

Et si on lançait une assoc’ de cyclovoyageurs en Belgique ?

Ça fait des mois que ça me trotte dans la tête et je me suis rendue compte que c’était pas juste dans la mienne… l’idée est donc lancée : et si on créait une association de cyclovoyageurs au « plat » pays (que Brel n’a jamais dû sillonner à bicyclette) ?

Ne le répétez pas trop fort, de peur d’en effrayer certains, mais peut-être que le vélo, c’est le meilleur moyen de propager la révolution des cigales dans ce fichu système de fourmis…

L’invitation est donc lancée…

RENCONTRE DE CYCLOVOYAGEURS
Vieux de la vieille ou novices, tourdumondiste ou tourdebruxelliste,
Réunion ce vendredi 20 juin à 19h à la Maison de la Paix à Ixelles
Rue Van Elewyck 35 – 1050 Bruxelles

En vue de voir ce qu’on pourrait faire émerger comme chouette dynamique… Venez avec vos idées, vos envies, vos projets, et faisons foisonner tout cela ensemble !
Pensez à amener un p’tit truc à grignoter et trinquer ensemble : c’est auberge espagnole!
Et faisons tourner l’appel !

Cyclophilement,

La CycloCigale… en quête d’autres manières de voyager dans ma nouvelle vie sédentaire !
infos @ : maud.bailly1@gmail.com

 

1ère balade d'une future assoc' cyclo : Bruxelles-Liernu pour se rendre à l'Assemblée des sorcières et sorciers au Ritabaga, ferme de permaculture !

1ère balade d’une future assoc’ cyclo (7 mai 2014) : Bruxelles-Liernu pour se rendre à l’Assemblée des sorcières et sorciers au Ritabaga, ferme de permaculture !

Stridulations cyclo-cigalesques au Cercle des Voyageurs (Bruxelles) le 7 mai!

La CycloCigale refait des siennes et stridulera de tout son cœur de cigale à Bruxelles :

Mercredi prochain, le 7 MAI,
au CERCLE DES VOYAGEURS,
Resto, Arts & Travel Café
18 Rue des Grands Carmes, 1000 Bruxelles (à côté du Manneken Pis!)
à 20h pétante et sonnante,
pour vous présenter :

LA REVANCHE D’UNE CIGALE
Projection vidéo qui conte bien plus qu’un voyage à bicyclette,
Et qui sera suivie d’un échange (enjoué ? endiablé ?) avec le public !

Au plaisir de vous y croiser,
La CycloCigale

- – -

Le Cercle des Voyageurs
Mercredi 7 mai 2014
lieu : la Bibliothèque - 20h – 3 euros
Réservation possible : culture@lecercledesvoyageurs.com
http://www.lecercledesvoyageurs.com

La_Revanche_d_une_Cigale_video_presentation en image

LA REVANCHE D’UNE CIGALE
Vidéo (55 min) suivie d’un échange avec le public

Maud a 26 ans en juin 2011 quand elle enfourche sa bicyclette depuis Bruxelles, un joli papier chiffonné en poche qui porte l’inscription « politologue, spécialisée en étude des sociétés civiles », mais surtout des ailes de cigales qui la démangent sérieusement et une terrible envie d’explorer cette planète et les êtres qui la peuplent, pour saisir comment ce monde tourne… ou plutôt ne tourne pas bien rond !

Elle vous racontera donc l’histoire d’un rêve un peu cinglé : relier la Terre de pluie – également dénommée « Belgique » – à la Terre de feu – nichée à l’extrême sud de l’Amérique du sud -, à coups de pédales et de maniement de voile… en solo et au féminin ! L’histoire d’un défi : prendre la juste revanche des cigales dans un monde écrasé par la dictature des fourmis.

Deux années de périple de Bruxelles à Ushuaïa sur la trace des « espaces de possibles et de résistances », 13 802 kilomètres à bicyclette et 3 500 miles marins à la voile jusqu’au « bout du monde », auront nourri cette réflexion cigalesque sur notre « vivre ensemble » sur la planète. Bien plus que le récit d’un voyage, c’est une stridulation du cœur qui appelle à poétiser nos vies et à réenchanter le monde.

- – -

La CycloCigale au Festival du voyage à vélo à Paris !

Affiche CCI_2014Dans le cadre du FESTIVAL DU VOYAGE À VÉLO 2014, organisé par la chouette asso Cyclo Camping International (CCI) sur Paris les 18 & 19 JANVIER, sera projeté le montage vidéo de mon voyage… enfin finalisé! :-)

Bien plus que le récit d’un voyage à bicyclette, c’est l’idée de partager avec vous quelques bribes de réflexions nées au long de ces 2 années de voyage.

-

/ LA REVANCHE D’UNE CIGALE
55 min – réalisation : maud bailly – montage : juan Chodini

C’est l’histoire d’un rêve un peu cinglé : relier la Terre de pluie (Belgique) à la Terre de feu (Argentine), à coups de pédales et à la voile, en solo et au féminin ! C’est l’histoire d’un défi : prendre la juste revanche des cigales dans un monde écrasé par la dictature des fourmis. DEUX ANNÉES DE PÉRIPLE de bruxelles a ushuaïa, 13 802 Kilomètres à bicyclette et 3 500 miles marines à la voile jusqu’au « bout du monde » auront nourri cette réflexion cigalesque sur notre « vivre ensemble » sur la Planète. /

- – -

Projection suivie d’une discussion avec le public : samedi 18 janvier 2014 à 14h. Tout au long du we, je tiendrai également un stand où je serais ravie d’échanger avec vous !

Programme du festival ci-dessous (cliquer sur l’image pour obtenir une version agrandie – attention, parait-il qu’il est vivement conseillé de réserver!) :

programme_Festival_2014_CCI_page 1Il est bien évidemment prévu de projeter la vidéo ailleurs – cf. pour les belges : en Belgique notamment! Hésitez pas à me communiquer si vous avez ou connaissez des possibilités de diffusion (version francophone et version hispanophone). D’ici quelques (bons) mois, la vidéo sera bien évidemment mise en ligne!

J’en profite pour vous souhaiter une belle année 2014, qu’elle vous permette de déployer vos ailes de cigales… ou de trouver l’harmonie entre la Cigale de votre cœur et la Fourmi de votre tête… tout un défi dans nos sociétés occidentales : mon retour en son sein me le rappelle de manière criante!

CycloCigalesquement,

Maud, depuis les terres belges!

Retour au « plat » pays!

IMG_0815La Cigale ayant chanté durant plus de deux années
Sur les sentiers et les océans du monde
Jusqu’au bout du monde elle a virevolté
Au Paradis des Cigales patagonien* elle s’est réfugiée
* (alias El Bolsón)
Mais voilà que le chant des siens l’a ramené à ses terres natales
Il paraît qu’ici aussi les Cigales cymbalisent, craquettent et stridulent
Dans un Vieux continent piétiné par la dictature des Fourmis…
Je viens donc me joindre à vos stridulations :
Combat éternel pour une juste revanche des Cigales !

Malgré la réputation affligée aux cigales, figurez-vous qu’elles triment de bon cœur – à venir donc bientôt sur ce blog :

  • une vidéo de ces deux années de voyage, guidée par le chant des cigales!
    Présentée dans le cadre de deux soirées thématiques autour du voyage qui avaient lieu sur Bariloche (Patagonie argentine), je m’attèle à présent à la version francophone…
  • un article sur : El Bolsón, lieu des possibles : un « autre monde » au cœur de la Patagonie argentine

D’ici là, recevez mes meilleures stridulations cigalesques : tssss tsssssss!
Depuis le « plat » pays (plat : pour ceux qui ne l’ont pas parcouru à bicyclette!),

La CycloCigale et son fidèle destrier Caminante

- – -

La Cigale de mon Cœur et la Fourmi de ma Tête

Il y a blottie dans mon cœur
       une Cigale
Elle virevolte, danse et chante à tue-tête,
Elle fredonne
Transformons le monde chaque jour en Poésie,
Embrassons fougueusement nos Rêves,
Cultivons un brin de fantaisie, de créativité, d’audace,
Et osons,
perdre le fil du temps.
Elle déploie ses ailes,
       s’envole,
              Libre.

Il y a logée dans ma tête
       une Fourmi
Elle est rangée au garde-à-vous, droite et immobile,
Elle gueule
Soyez responsable, épargnant, rationnel, calculateur,
Pliez-vous aux commandements sacrés
appris par cœur
Travail – Argent – Consommation –
Mariage – Famille – Patrie
Sur ces mots
elle déploie un salut impeccable.
Vite,
       ordonne-t-elle,
              il faut cavaler après le fil du temps.

Et la Cigale
de mon cœur
et la Fourmi
de ma tête
sans trêve
se querellent.

Tête dure sans martel en tête,
honteuse épicurienne,
dangereuse profiteuse du système,
accuse la Fourmi.
Bourreau des cœurs
à la solde du Système et des Touts-Puissants,
assassine de la Liberté, de l’Humanité, de la Planète,
réplique la Cigale.

C’est à qui stridulera
à décibel majeure,
C’est un casse-tête
pour le cœur
et un haut-le-cœur
pour la tête.
Et moi je les implore
S’il vous plaît,
ne pourriez-vous pas
philosopher
Ailleurs ?

Les deux silhouettes se figent
soudain
les quatre yeux pivotent
vers ma mine écartelée
et de leurs gorges
retentit un rire sonore.
Mais voyons,
nous sommes déjà
       Ailleurs
       dans le cœur
       et dans la tête
       de chacun.

- – -

Illustration : Marion Cheney

                                     ILLUSTRATION : MARION CHENEY

- – - Lire la suite

Le bout du monde, la fin des fausses illusions et le commencement d’autre chose

trajet schematise

Deux ans (presque) jour pour jour depuis mon départ du plat pays. Trois mois (presque) jour pour jour depuis mon arrivée au bout du monde et deux mois sans nouvelles… laissant certains penser que j’aurais osé clôturer à la va-vite la revanche prise par les cigales et cette belle aventure vécue ensemble ! Or, il s’agit simplement du temps nécessaire pour une cigale de trouver son cocon, respirer, tâter le terrain et entrevoir les possibles de l’« après Ushuaïa ».

Le bout du monde, c’est l’heure des grands bilans. Et il a bien fallu que je me rende à l’évidence : on m’avait menti. Triplement menti.

-

-

Lire la suite

Lettre ouverte au cyclovoyageur allemand dont le voyage a pris tragiquement fin ce 28 mars 2013 en Terre de Feu argentine

[CASTELLANO] « Carta abierta a Richard Glotzbach, viajero ciclista alemán, cuyo viaje finalizó trágicamente este 28 de marzo del 2013 en Tierra del Fuego argentina »

Trás la muerte trágica de Richard, escribí una carta abierta que fue publicada en varios medios de comunicación – principalmente locales de Tierra del Fuego. Además de un homenaje a Richard Glotzbach, tiene la vocación de ser una voz de alarma frente a la inseguridad que padecen en la ruta ciclistas y usuarios vulnerables.

–> Aquí pueden descargarla (formato pdf) :

carta1

[FRANÇAIS] « Lettre ouverte à Richard Glotzbach, cyclovoyageur allemand dont le voyage a pris tragiquement fin ce 28 mars 2013 en Terre de Feu argentine »

Suite au décès de Richard, j’ai rédigé cette lettre ouverte qui a été publiée dans plusieurs médias – essentiellement locaux. Outre un hommage à Richard Glotzbach, elle a pour vocation d’être une sonnette d’alarme face à l’insécurité routière dont sont victimes cyclistes et usagers faibles.

De l’avis de nombreux cyclovoyageurs ayant sillonné le continent américain – dont le mien, l’Argentine est un des pays où l’on se sent le moins respecté en tant que cycliste. Les statistiques tendent à confirmer ce ressenti. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette carte.

 - – -

bici

- – - Lire la suite

Fin del mundo !

INFO EXPRESS (Ushuaia Noticias)

Franchissement de la ligne d’arrivée par la CycloCigale enregistrée ce mercredi 20 mars 2013 à 20h15, à Ushuaia, Terre de feu, Patagonie, Argentine, dit « le bout du monde ».

Temps enregistré : 597 jours, soit 20 mois de voyage
Au compteur vélo : 13 802 kilomètres
Au compteur voile : 3 000 milles nautiques (environ), soit 5 500 km
Aux compteurs « sourires » et « apprentissages »  : compteurs explosés – ne peuvent comptabiliser une infinité !

Résultat de la partie : Revanche remportée par les Cigales sur les Fourmis !
–> Résultats Fourmis – Cigales : 1-1
–> A quand la 3ème manche ?
Elle est entre vos mains !!!

Pour votre information, Don Caminante et la CycloCigale semblent se porter à merveille. Ils nous informent qu’ils daigneront sans doute nous accorder une interview après repos (… et fiesta !).

En direct depuis le bout du monde -
Ushuaia Ventosas Lluviosas Noticias

ushuaia

Lire la suite

Acte III – La mythique Carretera Austral : Non aux barrages en Patagonie chilienne !

« Celui qui court après le temps perd son temps »,
dicton populaire en Patagonie chilienne

- – -

Les MasoCiclistas !

Avant de grimper sur la route australe, j’ai troqué les narcocyclistes contre les masocyclistes. Maso plutôt que narco ? En effet, pour la plupart, c’est leur premier voyage à vélo et l’idée romantique qu’ils en avaient est vite tombée à l’eau – justement celle issue du climat patagonien capricieux ainsi que celle glacée des lacs et rivières dans lesquels nous prenons nos bains quotidiens ! Bref, on est tous tombés d’accord : pour voyager à vélo, entre l’effort physique prolongé et parfois brutal et l’inconfort du quotidien, il faut vraiment être (un peu) masochistes !

Jacob, Austin, Mollie (USA), Koty (Argentine), Ushuaïa - compagnon à 4 pattes s'étant joints à nous qqs jours, et moi-même !

Les MasoCiclistas en rando autour de Cerro Castillo. De gauche à droite : Jacob, Austin, Mollie (USA), Koty (Argentine), Ushuaïa (compagnon à 4 pattes nous ayant suivi qqs jours) et moi-même !

Lire la suite

Acte II – Le nord de la Patagonie argentine : vous reprendrez bien un rail de coups de pédales ?

« L’effort prolongé procure au cerveau sa dose d’opiacées naturelles (…) ; ces sécrétions sont la récompense de l’épuisement : une bonne petite dose de drogue douce, légale, gratuite, bienfaisante, solitaire, silencieuse et par surcroît auto-produite. », Sylvain TESSON, écrivain-voyageur français, Petit traité sur l’immensité du monde.

- – -

ACTE II : SAN MARTIN DE LOS ANDES → PARQUE NACIONAL DE LOS ALERCES (janvier 2013)

- – -

Une nouvelle année entre cyclos à San Martin de los Andes

Entre cyclovoyageurs sillonant l’Amérique du sud, les chemins se croisent et se séparent. Un appel avait été lancé à tous les cyclovoyageurs présents dans le coin de San Martin de los Andes (nord de la Patagonie argentine) pour fêter l’avènement de cette année 2013 en beauté. Bilan : une bonne quinzaine de cyclos présents et une sacré soirée festive bien arrosée !

On en a également profité pour procéder à un échange de conseils et de bon plans, du genre les astuces pour manger à l’oeil et dormir gratos (si possible au chaud et, encore mieux, dans un lit !), pour gérer les clébards qui nous coursent, pour ne pas mourir de soif en plein désert ou gelé à -20° sous la tente, pour bidouiller nos bicyclettes avec trois fois rien ou pour concocter des mets culinaires dignes d’un resto trois étoiles au feu de camp. Comme dit l’ami Urs, « il y a toujours quelque chose à apprendre d’un autre cyclovoyageur ». Le voyageur-philosophe ajouterait : il y a toujours quelque chose à apprendre de l’Autre, quel qu’il soit.

Photo : Lego Voyageurs (http://www.lego-voyageurs.ch)

Photo : Lego Voyageurs (http://www.lego-voyageurs.ch)

Lire la suite

Acte I – De Santiago à la région des lacs chiliennes, un Chili en quête historique et identitaire

« L’histoire est à nous et ce sont les peuples qui la font », Salvador ALLENDE (lors de son dernier discours, Radio Magallanes, 11 septembre 1973)

- – -

Certains osent râler parce que mon blog ne serait pas tout à fait à jour.

Certes, j’admets que plusieurs d’entre vous m’ont demandé si j’étais demeurée bloquée dans l’étreinte de Valparaiso (ceux-là n’ont pas compris l’utilité de l’onglet « où suis-je ? » sur mon blog ! ;-), alors que je me trouve à quelques 2700 kilomètres au sud !

Une petite mise à jour s’impose donc. Synthèse de ces deux derniers mois et demi, de Santiago du Chili à El Chaltén en Patagonie argentine, en trois actes.* Accrochez-vous, le premier acte est très focalisé « politique » !

* M’étant fait volé mon appareil photo, vous devrez vous contenter des images glanées ailleurs, notamment auprès de mes compagnons de voyage.

Itinéraire Argentine et Chili (28/02/2013)

Lire la suite

Ode au Compagnon de voyage

compagnons de voyage« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé. »,
Chris McCandless (film
Into the Wild)

- – -

Le compagnon de voyage n’est pas un compagnon comme un autre.

Il surgit dans votre vie d’un jour à l’autre, ne vous quitte plus d’une semelle 24/24H, plonge immédiatement dans votre intimité et partage sur une période réduite vos pires galères comme vos plus grands moments d’extase, et disparaît aussi brusquement qu’il est apparu. Lire la suite

Valpo Querido ! (déc 2012)

a-P1010505« Te quiero porque tus manos
trabajan por la justicia (…)
Te quiero por tu mirada
que mira y siembra futuro (…)
Te quiero porque tu boca
sabe gritar rebeldía »

Traduction :
« Je t’aime parce que tes mains
travaillent pour la justice (…)
Je t’aime par ton regard
qui regarde et sème l’avenir (…)
Je t’aime car ta bouche
sait crier rébellion »
« Te quiero », Mario BENEDETTI (poète et auteur urugayen)

- – -

Puis ce fût le coup de foudre. La flèche de cupidon qui transperce les cœurs, le bing bang explosif sentimental. Le cœur qui palpite, les mains moites, la bouche béante, l’envie de dévaler les collines l’une après l’autre en hurlant ces stridulations poétiques … Lire la suite