La Cigale de mon Cœur et la Fourmi de ma Tête

Il y a blottie dans mon cœur
       une Cigale
Elle virevolte, danse et chante à tue-tête,
Elle fredonne
Transformons le monde chaque jour en Poésie,
Embrassons fougueusement nos Rêves,
Semons fantaisie, créativité et audace,
Et osons,
perdre le fil du temps.
Elle déploie ses ailes,
       s’envole,
              Libre.

Il y a logée dans ma tête
       une Fourmi
Elle est rangée au garde-à-vous, droite et immobile,
Elle gueule
Soyez responsable, épargnant, rationnel, calculateur,
Pliez-vous aux commandements sacrés
appris par cœur
Travailler – Consommer – Capitaliser
Obéissez – À genoux – Les yeux clos
Sur ces mots
elle déploie un salut impeccable.
Vite,
       ordonne-t-elle,
              cavalons après le fil du temps.

Et la Cigale
de mon cœur
et la Fourmi
de ma tête
sans trêve
se querellent.

Tête dure sans martel en tête,
honteuse épicurienne,
dangereuse profiteuse du système,
accuse la Fourmi.
Bourreau des cœurs
à la solde du Système et des Touts-Puissants,
assassine de la Liberté, de l’Humanité, de la Planète,
réplique la Cigale.

C’est à qui stridulera
à décibel majeure,
C’est un casse-tête
pour le cœur
et un haut-le-cœur
pour la tête.
Et moi je les implore
S’il vous plaît,
ne pourriez-vous pas
vous quereller
Ailleurs ?

Les deux silhouettes se figent
soudain
les quatre yeux pivotent
vers ma mine écartelée
et de leurs gorges
retentit un rire sonore.
Mais voyons,
nous sommes déjà
       Ailleurs
       Dans le cœur
       et dans la tête
       de chacun.

– – –

Illustration : Marion Cheney

                                     ILLUSTRATION : MARION CHENEY

– – – Lire la suite

Publicités

Le bout du monde, la fin des fausses illusions et le commencement d’autre chose

trajet schematise

Deux ans (presque) jour pour jour depuis mon départ du plat pays. Trois mois (presque) jour pour jour depuis mon arrivée au bout du monde et deux mois sans nouvelles… laissant certains penser que j’aurais osé clôturer à la va-vite la revanche prise par les cigales et cette belle aventure vécue ensemble ! Or, il s’agit simplement du temps nécessaire pour une cigale de trouver son cocon, respirer, tâter le terrain et entrevoir les possibles de l’« après Ushuaïa ».

Le bout du monde, c’est l’heure des grands bilans. Et il a bien fallu que je me rende à l’évidence : on m’avait menti. Triplement menti.

Lire la suite

Lettre ouverte au cyclovoyageur allemand dont le voyage a pris tragiquement fin ce 28 mars 2013 en Terre de Feu argentine

[CASTELLANO] « Carta abierta a Richard Glotzbach, viajero ciclista alemán, cuyo viaje finalizó trágicamente este 28 de marzo del 2013 en Tierra del Fuego argentina »

Trás la muerte trágica de Richard, escribí una carta abierta que fue publicada en varios medios de comunicación – principalmente locales de Tierra del Fuego. Además de un homenaje a Richard Glotzbach, tiene la vocación de ser una voz de alarma frente a la inseguridad que padecen en la ruta ciclistas y usuarios vulnerables.

–> Aquí pueden descargarla (formato pdf) :

carta1

[FRANÇAIS] « Lettre ouverte à Richard Glotzbach, cyclovoyageur allemand dont le voyage a pris tragiquement fin ce 28 mars 2013 en Terre de Feu argentine »

Suite au décès de Richard, j’ai rédigé cette lettre ouverte qui a été publiée dans plusieurs médias – essentiellement locaux. Outre un hommage à Richard Glotzbach, elle a pour vocation d’être une sonnette d’alarme face à l’insécurité routière dont sont victimes cyclistes et usagers faibles.

De l’avis de nombreux cyclovoyageurs ayant sillonné le continent américain – dont le mien, l’Argentine est un des pays où l’on se sent le moins respecté en tant que cycliste. Les statistiques tendent à confirmer ce ressenti. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette carte.

 – – –

bici

– – – Lire la suite

Fin del mundo !

INFO EXPRESS (Ushuaia Noticias)

Franchissement de la ligne d’arrivée par la CycloCigale enregistrée ce mercredi 20 mars 2013 à 20h15, à Ushuaia, Terre de feu, Patagonie, Argentine, dit « le bout du monde ».

Temps enregistré : 597 jours, soit 20 mois de voyage
Au compteur vélo : 13 802 kilomètres
Au compteur voile : 3 000 milles nautiques (environ), soit 5 500 km
Aux compteurs « sourires » et « apprentissages »  : compteurs explosés – ne peuvent comptabiliser une infinité !

Résultat de la partie : Revanche remportée par les Cigales sur les Fourmis !
–> Résultats Fourmis – Cigales : 1-1
–> A quand la 3ème manche ?
Elle est entre vos mains !!!

Pour votre information, Don Caminante et la CycloCigale semblent se porter à merveille. Ils nous informent qu’ils daigneront sans doute nous accorder une interview après repos (… et fiesta !).

En direct depuis le bout du monde –
Ushuaia Ventosas Lluviosas Noticias

ushuaia

Lire la suite

Acte II – Le nord de la Patagonie argentine : vous reprendrez bien un rail de coups de pédales ?

« L’effort prolongé procure au cerveau sa dose d’opiacées naturelles (…) ; ces sécrétions sont la récompense de l’épuisement : une bonne petite dose de drogue douce, légale, gratuite, bienfaisante, solitaire, silencieuse et par surcroît auto-produite. », Sylvain TESSON, écrivain-voyageur français, Petit traité sur l’immensité du monde.

– – –

ACTE II : SAN MARTIN DE LOS ANDES → PARQUE NACIONAL DE LOS ALERCES (janvier 2013)

– – –

Une nouvelle année entre cyclos à San Martin de los Andes

Entre cyclovoyageurs sillonant l’Amérique du sud, les chemins se croisent et se séparent. Un appel avait été lancé à tous les cyclovoyageurs présents dans le coin de San Martin de los Andes (nord de la Patagonie argentine) pour fêter l’avènement de cette année 2013 en beauté. Bilan : une bonne quinzaine de cyclos présents et une sacré soirée festive bien arrosée !

On en a également profité pour procéder à un échange de conseils et de bon plans, du genre les astuces pour manger à l’oeil et dormir gratos (si possible au chaud et, encore mieux, dans un lit !), pour gérer les clébards qui nous coursent, pour ne pas mourir de soif en plein désert ou gelé à -20° sous la tente, pour bidouiller nos bicyclettes avec trois fois rien ou pour concocter des mets culinaires dignes d’un resto trois étoiles au feu de camp. Comme dit l’ami Urs, « il y a toujours quelque chose à apprendre d’un autre cyclovoyageur ». Le voyageur-philosophe ajouterait : il y a toujours quelque chose à apprendre de l’Autre, quel qu’il soit.

Photo : Lego Voyageurs (http://www.lego-voyageurs.ch)

Photo : Lego Voyageurs (http://www.lego-voyageurs.ch)

Lire la suite

Ode au Compagnon de voyage

compagnons de voyage« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé. »,
Chris McCandless (film
Into the Wild)

– – –

Le compagnon de voyage n’est pas un compagnon comme un autre.

Il surgit dans votre vie d’un jour à l’autre, ne vous quitte plus d’une semelle, plonge immédiatement dans votre intimité et partage sur une période réduite vos pires galères comme vos plus grands moments d’extase… et disparaît aussi brusquement qu’il est apparu. Lire la suite

De Mendoza à Valparaiso, la traversée de la cordillère des Andes (déc 2012)

Photo Dring Team

« On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait », Nicolas BOUVIER (écrivain-voyageur)

– – –

J’avais reçu un mail fin octobre de la part de deux couples de cyclovoyageurs franchouillards qui me remerciaient de mes traces cigalesques servant à indiquer la route aux cyclovoyageurs dans le désert du Sud-Lipez bolivien. J’avais par la suite échangé quelques mails enthousiastes avec l’un des couples. Marie et Olivier, les « Dring Dring » comme je les appelle, la « Dring Team » comme ils s’auto-prénomment, à l’assaut de leur « Dring Dream » Lire la suite

Stridulations médiatiques argentines

Quelques images de mes stridulations médiatiques en Argentine !

  • Reportage sur Canal 13, TV locale de San Juan :

reportage canal 13

  • Article dans le Diaro de Cuyo, journal local de San Juan :

capture diario de cuyo

  • Reportage dans La gente cuenta su historia, par Ali, reporter-voyageur à moto sur les routes d’Argentine :

capture reportage ali
Signé : La CycloCigale stridulante, depuis El Bolsón (Argentine)

A vos méninges…

Rien de tel que de creuser vos méninges pour vous remettre de la cuite d’hier soir et entamer cette année 2013 sur les chapeaux de (deux) roues !

souhaits 2013

Concours placé sous haut contrôle du huissier Dring Dring. Les propositions seront considérées par ordre d’arrivée chronologique, cachet de la poste  faisant foi… ou plutôt date et heure affichées sur le commentaire faisant foi. Le premier participant fournissant une réponse exacte se verra recevoir une carte postale tout droit venue de Patagonie et signée des pattes mêmes de Don Caminante et de la Cyclocigale !

3, 2, 1, c’est parti! Lire la suite