Pourquoi les Cigales veulent-elles prendre leur Revanche?

En nous faisant réciter les fables de La Fontaine sur les bancs de l’école, on nous a inculqué dès notre plus tendre enfance qu’il nous fallait être travailleur, épargnant, rationnel, responsable, calculateur, telle la Fourmi. Un modèle de sérieux et d’ardeur au travail à adopter pour réussir notre vie, « la tête  dans le guidon » et « les pas dans les traces du système ».

Trouve un emploi. Travail. Marie-toi. Aie des enfants. Suis le courant. Regarde la TV. Comporte-toi normalement. Aie la foi aveugle en Dieu. Obéis à des lois absurdes. Epargne pour ta retraite. Maintenant, répète après moi: je suis libre…

En revanche, on nous a dépeint la Cigale avec dédain en la présentant comme irresponsable, insouciante, paresseuse… Bref, une honteuse épicurienne profiteuse du système.

Voici donc venue…
LA REVANCHE DES CIGALES * !
*
selon une expression employée par l’économiste Bernard MARIS

Qui de la Fourmi ou de la Cigale croque la vie à pleine dents ?
Qui de la Fourmi ou de la Cigale apporte cette note de musique, ce vers de poésie, cette touche de créativité, ce brin de folie qui fait que la vie est belle ?
Qui de la Fourmi ou de la Cigale ose penser (et vivre) autrement ?

La Fontaine raconte que la Cigale est venue quémander de quoi survivre à la Fourmi, mais on pourrait imaginer une autre tournure de l’histoire… La Cigale aurait déployé ses ailes, enfourché sa bicyclette et migré sur un autre continent pour l’hiver – en Amérique du sud par exemple ? Ou elle aurait passé l’hiver nourrie d’amour, d’eau fraîche… et de débrouillardise ! Ou encore ce serait la Fourmi elle-même qui serait venu quémander un peu de poésie pour survivre dans ce monde de brutes !

La Revanche des Cigales…

  • Ce n’est donc pas un appel à se prélasser au soleil tout en profitant d’un système sur lequel on crache,
  • Ce n’est pas tant une revanche sur les Fourmis elles-mêmes, qui ne sont pour la plupart, après tout, que des victimes d’un système ; ce serait plutôt les Tiques qu’il s’agit de dénoncer (merci Cyprien pour l’idée), qui sucent le système, s’en nourrissent en pillant, gonflant d’opulence, quitte à nous faire tous crever!,
  • La Cigale et la Fourmi ne se définissent pas tant pas leurs activités, mais plutôt par la philosophie qui les guident : on peut travailler comme une Cigale et voyager comme une Fourmi !

Penser différemment n’est pas un délit

Seuls les poissons morts suivent le courant de la rivière

  • C’est plutôt une revanche sur la manière dont on nous a toujours dépeint les Cigales afin de nous empêcher de songer à vivre autrement !
  • C’est surtout une quête, dans un monde affligé par une crise multiple, pour poser les jalons d’une réflexion sur un autre « vivre-ensemble », entre être Humains et avec notre Planète.
  • C’est une stridulation du cœur pour appeler à réenchanter et poétiser le monde,
  • C’est peut-être une contribution à ma modeste échelle aux prémisses d’une Révolution cyclo-cigalesque planétaire…? 

– – –

Projet de voyage La Revanche d’une Cigale :

6 réflexions au sujet de « Pourquoi les Cigales veulent-elles prendre leur Revanche? »

  1. coucou maude et merci pour cette belle introduction! qui résume aussi le but demon voyage… enfin déconnecté par mes deux semaines à frayssinous près de saint Afrique je suis pleine d’énergie pour poursuivre la route!…mon nouveau mail: rumbofeliz@hotmail.com donne moi le tien! je t’embrasse fort!
    anne

  2. Una canción muy hermosa dice en su estribillo « cantando al sol como la cigarra
    después de un año bajo la tierra
    igual que sobreviviente
    que vuelve de la guerra »

    Siempre hay que volver a leer los cuentos que nos contaron de chicos, la diferencia, es que cuando somos grandes los podemos « leer » nosotros…

  3. Salut la cigale. Super ton texte. Je rentre tout juste d’un voyage qui m’a mené, comme toi, en Terre de Feu. Et en lisant ça, j’ai déjà envie de repartir bouffer du vent et de la poussière

    • Et pas de blog de ce périple à vélo??
      Je vois que t’as fait ça en vélo couché : verdict? dans les montées de la cordillère des andes et face aux vents patagoniens? J’y songe de plus en plus au vélo couché…
      Si jamais t’es en Belgique, on est en train (aux prémisses à vrai dire!) de monter une association de voyageurs à vélo par ici…
      La Cigale!

Envie de réagir, d'hurler, d'applaudir, ... ? Laisse un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s